Galère et mise en danger lundi 8 et mardi 9 avril 2013 sur la Ligne L

Appel à la raison et à la mobilisation.

  Le syndicat Sud-Rail de Paris Saint-Lazare a pris la responsabilité de déposer le 3 avril dernier un préavis de grève couvrant la période du dimanche 7 Avril 2013 à 20 h au Mercredi 10 avril 2013 à 8h.
Cette décision va malheureusement apporter une nouvelle vague de bazar sur la ligne L qui est déjà chaotique tous les jours aux heures de pointe.

 Il est malheureux de constater l'accumulation d'évènements, sciemment provoqués ou subis, qui ont pour conséquence la prise en otage des usagers et salariés de la Ligne L.
Nous ne cesserons de répéter que tous ceux qui prennent la responsabilité de perturber le fonctionnement de la Ligne L, mettent en danger ses usagers et salariés car les quais de nombreuses gares, notamment à Asnières et à Bécon, déjà très pleins en fonctionnement normal, se retrouvent rapidement bondés alors que des trains sans arrêt et rapides les effleurent.

Lire la suite : Galère et mise en danger lundi 8 et mardi 9 avril 2013 sur la Ligne L

Lettre ouverte à tous ceux à qui il reste un peu de responsabilité et de valeur citoyenne


Le mois d’avril démarre comme l’année 2013. Avec une rupture de service public pour les banlieusards que nous sommes...

Alors que la liaison entre nos villes et La Défense devrait prendre moins de 10 minutes, nous avons attendu ce matin encore plus d’une heure dans le froid, sans réelle information fiable permettant de réagir, d’anticiper, de prévenir, bref de s’organiser pour nos engagements quotidiens.
Ce 2 avril, ce sont comme d’habitude les trains les plus attendus entre 8h30 et 10 h qui ont été annulés : les omnibus vers La Défense de 8h39, 8h54, 9h11, 9h26, 9h 41 et 9 h 56 alors que des directs St Lazare - La Défense continuaient à défiler devant nos yeux en guise de pied de nez...
Ce grand bazar matinal a abouti comme à l’accoutumée à une saturation du quai D de la gare de Bécon, le premier train à destination de La Défense s’est pointé déjà plein à 9 h 25 et après bousculades, cris et tassements, seule une partie de cette foule compacte a pu monter. Pour couronner le tout, une annonce indiquait enfin que ce cirque allait durer jusqu'à 11h30 …

Nous l’avons déjà signalé, martelé, répété, il y a une mise en danger quotidienne des usagers de la Ligne L sur les quais d’Asnières et de Bécon. Elle est amplifiée à chaque retard ou annulation en période de pointe et ne semble pas inquiéter les différents responsables SNCF, STIF et politiques quand on voit leur peu de réactivité sur cette situation pourtant inacceptable.

Lire la suite : Lettre ouverte à tous ceux à qui il reste un peu de responsabilité et de valeur citoyenne

Courriers aux pouvoirs publics, première campagne



Lettre ouverte aux pouvoirs publics



login