Témoignages d'usagers de la Ligne L

Aurélie de la gare de Chaville

Habitante de Viroflay, j’emprunte la ligne L pour me rendre à mon travail à la défense.chavillevignettevue dessous

J’habite Viroflay depuis 6 ans et emprunte la ligne L depuis un an et demi.

Or je vis un véritable enfer sur cette ligne… Pourtant j’empruntai avant le RER C qui n’a pas bonne réputation, et bien c’est mieux que la L, c’est pour dire !

Bref mon trajet pour me rendre à la Défense ne devrait me prendre que 12 minutes; sur le papier c’est ce qu’indique la SNCF dans ses horaires !

Mais la réalité est toute autre :

Quand tout va bien, il m’est déjà impossible de trouver une place assise à Chaville car le train est déjà bien plein alors qu’il n’a desservi que 3 stations au préalable.

Dans de nombreux cas le train de 8h37 que je dois prendre à Chaville est annulé sans explications… ou alors il traine sur les voix et arrive avec 5 à 10 minutes de retard à la Défense !
On arrive à se contenter des retards car le pire reste bien sur la suppression de train ! En effet quand un train partant de Versailles Rive droite est supprimé, il arrive en Gare de Chaville plein à craquer et il est quasi impossible de monter dedans, il faut donc attendre le prochain train ou accepter si on arrive à monter d’être transportée comme du bétail !

Toutes ces retards et suppressions me font régulièrement arriver au travail avec 30 minutes à une heure de retard – Si une réunion démarre à 9h je suis systématiquement en retard ! animation famille2

Depuis le début de l’année scolaire j’ai donc été obligée d’inscrire mes 2 enfants à la garderie de l’école pour
prendre un train plut tôt et arriver à l’heure au travail…
Est-ce que la SNCF compte me rembourser ces frais supplémentaires ?

Le soir c’est de nouveau le même cirque, train supprimé ou retardé (le 18h53 ou le 19h07 à la défense sont les cibles préférés de la SNCF) mais cette fois ci c’est la nounou qui est obligée de rester à la maison en attendant que je rentre et c’est sa vie de famille à elle qui en pâtie !
La SNCF rembourse-t-elle les heures supplémentaires de ma nounou si elle est obligée de rester car j’ai du retard à cause des trains supprimés ou retardés ?

Je vie dans le stress permanent en me demandant chaque jour ce qu’il va se passer sur cette fichue ligne L, vais-je avoir mon train ? Sera-t-il à l’heure ? Sans compter l’impact sur mon image auprès de mon employeur qui me voit systématiquement arriver en retard !

chavillevignettesmiley3

Le plus insupportable lorsque qu’il y a un train supprimé le matin sur la ligne L, c’est de voir en gare de Chaville des trains de la ligne U qui
passent à toute vitesse et qui sont loin d’être plein ! Parfois c’est limite dangereux vue le nombre de personne sur le quai et la vitesse à laquelle passe le train !

Bien sûr la SNCF ne fait aucun effort pour gérer cette crise sur la ligne L ! Hier nous avons eu le luxe d’être contrôlé dans le train, une passagère a demandé à la contrôleuse si la qualité de service était également contrôlée sur la ligne L, la réponse a été qu’elle ne savait pas et qu’elle n’y était pour rien !

J’aimerai tellement que la SNCF respecte sa partie du contrat (moi je paye pour un service tous les mois), que les trains ne soient pas supprimés de façon récurrentes et qu’ils arrivent à l’heure ! J’aimerai également que s’il y a exceptionnellement une suppression de train, les trains de la ligne U s’arrêtent à Chaville et Ville d’Avray pour dé-saturer les quais.

Messieurs du STIF et de la SNCF il y a urgence, les passagers de la ligne L sont au bord de la crise de nerf !alarme2
Merci à l’association Plus de train ! Elle redonne un peu d’espoir aux usagers de la ligne L qui espèrent enfin être entendus !

1 Vote(s) restant(s)
7

Et vous qu'en pensez vous ?

Vous vous reconnaissez totalement dans le témoignage d'Aurélie
66
Vous vous reconnaissez partiellement dans le témoignage d'Aurélie
2

Vincent de la gare de Garches Marnes La Coquette

320px-Gare de Garches MLC 05

 

J’habite et je prends la ligne L à Garches tous les jours pour mon trajet domicile / Travail (Paris - Porte Maillot).
Je tente de rallier mon travail pour 9 heures en prenant un train entre 8h00 et 8h45 max.

J'essaye de privilégier les trains de 8h18 et 8h33 moins pleins, mais ils sont quasi constamment supprimés, je me rabats donc sur les trains bondés de 8h12 et 8h27.

Je prends également le train pour sortir le soir et le week end. Mes moyens de transports quotidiens sont la ligne L (quasi obligatoire pour sortir de Garches) et le métro Ligne 1.
Il m'arrive en cas de problèmes sur la ligne L de prendre le bus 460 ou 467, ce qui allonge considérablement mon trajet.
Par beau temps, je prends ma moto.

J'ai la chance de ne pas avoir de contrainte particulière, pas d'enfants et un employeur particulièrement compréhensif (mon chef connait la ligne L). Par contre un retard le matin, suppose de finir mon travail plus tard le soir.

J'ai cependant des activités sportives de prévues le soir (entrainements réguliers pour des courses à pied) et une inscription en auto-école.

J'arrive à l'heure quand la SNCF et la ligne L me le permettent.

photovincent garche gare ferméil m'est même arrivé de trouver porte close à la gare.

Je devrais dire j'arrivais à l'heure car depuis septembre 2012, je note une dégradation particulièrement importante de la régularité des trains.
Les retards occasionnels sont devenus réguliers. Globalement de porte à porte j'ai 45 min de trajet qui se transforment en 50 ou 55 min car les trains roulent lentement ou sont supprimés.

Dernièrement, la première semaine d’octobre, sur 10 trajets (5 allers retours), j'ai eu 5 retards tous supérieurs à 25 minutes dont un trajet de 1h30.


Mon employeur étant compréhensif, les retards ou annulations n'ont pas trop d'incidences sur ma vie quotidienne. Cependant, il m'est arrivé d'annuler des rendez-vous ou des soirées.


Le plus gros impact des difficultés est sur mon attitude ou comportement, les retards ou annulations à répétition m'énervent et me rendent irritables.

La plupart du temps, les trains sont bondés et un trajet debout et serré est obligatoire. C'est pour cette raison que je privilégie les trains de 8h18 et 8h33 moins pleins (les trains précédents passent 6 minutes avant).

La
 bétaillère est le mot qui me semble le plus adapté pour qualifier les wagons, surtout quand certains sont condamnés. 

L'attente sur les quai est assez normale, sauf par exemple le matin, quand le train de 8h18 ou de 8h33 devient terminus Garches et qu'il déverse tous ses passagers en plus de ceux déjà présents sur le quai, la circulation sur le quai devient complexe. 

Avec les suppressions consécutives ou les trains terminus Garches, il arrive bon nombre de fois que nous devions attendre le passage d'un ou deux trains pour pouvoir monter.

 

Il est assez intéressant de noter, que les explications fournies par les agents des différentes gares ou les conducteurs sont rarement les mêmes.

 

Je n'ai pas l'impression qu'il y a une gestion de crise de la part de la SNCF, car, en cas de crise on a plutôt le ressenti d'une paralysie. Pour l'axe St Nom la Bretèche, on a l'impression que l’on n’est pas prioritaire par rapport à Versailles RD. Globalement, en cas d'incident, les trains terminus St Cloud sont supprimés en 1er mais les trains directs ne marquent pas les arrêts aux gares intermédiaires qui ne sont plus desservies.

Ce qui me révolte est l'absence totale de considération de la part de la SNCF et de Transilien. Il est très rare d'entendre des excuses.


En cas de service aussi défaillant (régularité bien en dessous des prévisions), une mesure de remboursement des clients parait légitime car ce sont les clients qui subissent un aussi piètre service.

photovincent garche retard petit

 

Un Pass Navigo est un contrat de droit privé avec la SNCF qui suppose la rémunération d'un service qui dans notre situation n'est pas rendu.

Ces difficultés m’ont conduit à prendre la décision de déménager dans l'année 2014 pour une ville avec un moyen de transport qui n'est pas la ligne L ou avec plusieurs moyens de transport.

La SNCF devrait prendre en considération le fait que les usagers sont des clients qui payent un service. Une aussi piètre performance en termes de régularité (ligne L pire ligne du réseau Transilien) devrait conduire à une indemnisation.

 

Je pense que la situation pourrait s'améliorer avec la mise en place de trains omnibus. Je préfère mettre plus de temps et arriver à l'heure que de ne jamais arrivé à l'heure.

Je ne connais pas la situation au-delà de La Défense, mais je suis convaincu que des trains omnibus de St Nom la Bretèche ou Versailles jusqu'à La Défense permettrait de supprimer les trains à destination de St Cloud et éviterait les problèmes d'ordre de passage entre les directs et omnibus qui sont une des sources de nos problèmes quotidiens.

 

1 Vote(s) restant(s)
4

Et vous qu'en pensez vous ?

Vous vous reconnaissez totalement dans le témoignage de Vincent
39
Vous vous reconnaissez partiellement dans le témoignage de Vincent
0

Virginie de la gare de Versailles Rive Droite

  Je fais tous les jours le trajet Versailles Rive Droite - Bécon Les Bruyères avec changement à La Défense. Je prends généralement le train de 8h30 le matin au départ de Versailles Rd et le train de 18h02 (qui arrive toujours à 18h04) à Bécon Les Bruyères le soir.

Il m'arrive de les rater et de devoir prendre les suivants, auquel cas je suis très en retard pour aller chercher mon fils chez la nounou ou pour arriver au travail .

Il n'y a qu'un train tous les quarts d'heure le matin et le soir normalement toutes les 10 minutes environ.

Ma perception est que les retards et suppressions de train chamboulent mon quotidien 70% du temps que cela arrive le matin ou le soir.
L'impact sur mon organisation est de toute manière important car mes journées sont très intenses et je dois d'autant plus être à l'heure au travail que je suis obligée de partir plus tôt depuis que j'ai un enfant.

Gare de Versailles-Rive-Droite 04

    

La pression au travail est donc importante. Le train de 8h30 étant très souvent supprimé au départ de Versailles Rive Droite, j'ai dû négocier avec la famille en garde partagée et la nounou qu'elle commence désormais systématiquement 15 minutes plus tôt pour que j'aie une chance d'attraper le train de 8h19.

Comme je ne peux pas rentrer plus tôt le soir, nous lui payons donc désormais tous les jours 30 minutes d'heures supplémentaires minimum, ce qui a bien sûr un impact financier à la fin du mois.


A cela s'ajoutent les aléas des trains qui augmentent la quantité d'heures supplémentaires dès que j'ai un retard. Je précise que mon bébé de 4 mois reste 11h30 par jour avec la nounou (normalement 8h30-18h30 mais du fait des aléas des trains, il fait en réalité 8h15-18h45 minimum). Je ne peux pas partir plus tôt du travail car j'arrive déjà à 9h30 et repars à 17h30.

 

 Tous les matins, je cours pour amener mon fils chez la nounou à 8h15. Quand j'arrive à la gare, j'apprends souvent que le train de 8h30 est supprimé.


Ce quart d'heure de temps avec mon fils est précieux. Je suis résignée, certes, mais toujours déçue que mes efforts d'être à l'heure soient sabotés pour des raisons jamais expliquées et quand bien même le seraient-elles, cela arrive beaucoup trop souvent pour que ce soit acceptable.

 

 Le soir rebelote, mon horaire d'arrivée est aléatoire et je dois toujours jouer de la patience de ma nounou, qui a elle-même un enfant. Heureusement que nous la payons bien heures supplémentaires et qu'elle est compréhensive, dépendant elle-même de la ligne L pour se rendre chez elle à Ville d'Avray.

 

Ces difficultés réelles et quotidiennes me motivent chaque jour à chercher un autre travail.

 320px-Gare de Versailles-Rive-Droite 07

Comme je viens de déménager en Ile de France pour me rapprocher de mon travail, je pense que la prochaine fois que nous déménagerons, ce sera pour quitter la France. Je n'ai pas d'opportunités dans mon secteur en province, et la pénibilité des transports en Ile de France globalement nous motive à partir.

J'ai déjà vécu en Angleterre où les transports en commun n'étaient pas plus pénibles au quotidien et où le sens du service, plus fort, rendait les aléas plus supportables. Par ailleurs, des retards conséquents et réguliers étaient pris en compte dans un remboursement partiel de l'abonnement.

 

Je travaille pour une société qui fournit la gamme complète de matériel nécessaire au transport ferroviaire. Je ne suis pas ici pour faire de la publicité, mais seulement mentionner que de nombreuses capitales de pays soit "développés" soit "en développement" disposent d'équipement beaucoup plus récents et bénéficiant d'un entretien cohérent afin d'assurer la permanence du service, sur des lignes qui sont pourtant déjà saturées (métros de Londres, Pékin, Shanghai, Singapour, etc.).

 

Pour moi le problème n'est pas la qualité de l'équipement mais bien la qualité de l'investissement. Il me semble que la vétusté des équipements est une cause importante de la défaillance généralisée du service rendu sur la ligne L. Le personnel pourrait également être étoffé.

A ceux qui opposeront une hausse des tarifs, je répondrai qu'une bonne gestion peut atténuer largement une hausse tarifaire et que la grande majorité des passagers utilisant ces transports pour se rendre à son travail, serait bien prête à payer plus cher un service de qualité, d'autant plus que la plupart sont subventionnés par leur employeur à hauteur d'au moins 50%.

 

Mes souhaits en 3 points sont :

 

1 - Un plan d'investissement d'urgence et global pour une modernisation des infrastructures de la ligne L (signalisation, matériel roulant, voies ferrées, équipements électromécaniques, façades de quai) et un plan d'investissement pour un entretien régulier et permanent des infrastructures de la ligne L.

 

2 - Des trains sans correspondance Versailles Rive-Droite - Bécon Les Bruyères aller et retour aux heures de pointe.

 

3 - Un plan d'embauche de personnel qualifié pour étoffer les équipes déjà en place, notamment au niveau de la propreté et l'entretien des gares qui est insuffisant.

1 Vote(s) restant(s)
6

Et vous qu'en pensez vous ?

Vous vous reconnaissez totalement dans le témoignage de Virginie
45
Vous vous reconnaissez partiellement dans le témoignage de Virginie
3

d’Alexia de la Gare du Val d’Or

J'habite à la gare du Val d'Or et travaille à la station Villiers.
Je suis maman solo donc le soir je dois arriver à l'heure pour mes enfants (surtout pour la dernière qui à 9 ans).

En théorie, sur le papier,  mon trajet le plus rapide serait : Val d'Or -Paris St Lazare ensuite la ligne 3 jusqu'à Villiers.
En pratique
le matin je fais : Val d'Or -la Défense puis RER A jusqu'à Charles de Gaulle et ligne 2 jusqu'à Villiers
Le soir : Paris St Lazare- La Défense ensuite ligne U jusqu'au Val D'Or.

Ces trajets ne sont pas le fruit du hasard mais le résultat de nombreux tests de ma part afin d'optimiser le temps et ils sont tous plus rapides que le trajet idéal théorique.
 J'arrive à l'heure le matin, sauf situation très perturbée, car je me suis adaptée à la SNCF :

je ne dépose plus ma fille à l'école (je paye donc maintenant les transports scolaires) afin de pouvoir prendre un train avant l'heure fatidique de 8h15 où tout commence à se dégrader, mes enfants se lèvent donc plus tôt également.

Je ne commence mon travail qu'à 9h15, si je regarde les beaux horaires papiers je pourrai, en théorie, prendre le train de 8h32 voir le suivant en pratique si je fais cela je suis en retard.
J'ai également changé mes trajets pour gagner de précieuses minutes, donc je suis en train de courir en permanence dans les correspondances.

Lorsque je suis en retard le soir, ce qui arrive très souvent sous des prétextes divers et variés émanant de la SNCF, mes enfants sont donc seuls
car je n'ai pas les moyens financiers de payer des heures supplémentaires à ma nounou

ou alors le mercredi soir ma petite fille m'attend plus que de raisons au sport (curieusement les trains circulent mal le mercredi soir) ce qui engendre du stress pour moi et pour elle.


temoignagealexia

Les trains que j'emprunte ne sont jamais à l'heure ma perception est donc complétement biaisée sur situation normale/perturbée.

 Les quais de ma gare ne sont pas saturés. En revanche les trains empruntés s'assimilent plus à des bétaillères qu'autre chose car les omnibus étant plus rares ils ont fait le "plein" avant d'arriver chez moi.
 
betailleretrain
 

 Je ne supporte plus de, telles les vaches, regarder passer les directs à moitié vides sous mon nez le matin.
Ce qui me révolte c'est de payer le même prix que ceux qui emprunte la gare de St Cloud (étant moi-même clodoaldienne) et d'avoir deux fois moins de trains, à chaque problème ce sont les omnibus qui sautent. La SNCF ne gère absolument rien.

Mon vœu principal est de payer à hauteur  du service rendu.
Ensuite que la SNCF/STIF, ou je ne sais à qui la balle va être renvoyée, étudie la possibilité d'omnibusation de la ligne ce qui résoudrait bien des problèmes même si les temps de trajet s'en trouveraient allongés nous pourrions retrouver une meilleure régularité

  
  
 
1 Vote(s) restant(s)
9

Et vous qu'en pensez vous ?

Vous vous reconnaissez totalement dans le témoignage d'Alexia ?
26
Vous vous reconnaissez partiellement dans le témoignage d'Alexia ?
1