Témoignages d'usagers de la Ligne L

Virginie de la gare de Versailles Rive Droite

  Je fais tous les jours le trajet Versailles Rive Droite - Bécon Les Bruyères avec changement à La Défense. Je prends généralement le train de 8h30 le matin au départ de Versailles Rd et le train de 18h02 (qui arrive toujours à 18h04) à Bécon Les Bruyères le soir.

Il m'arrive de les rater et de devoir prendre les suivants, auquel cas je suis très en retard pour aller chercher mon fils chez la nounou ou pour arriver au travail .

Il n'y a qu'un train tous les quarts d'heure le matin et le soir normalement toutes les 10 minutes environ.

Ma perception est que les retards et suppressions de train chamboulent mon quotidien 70% du temps que cela arrive le matin ou le soir.
L'impact sur mon organisation est de toute manière important car mes journées sont très intenses et je dois d'autant plus être à l'heure au travail que je suis obligée de partir plus tôt depuis que j'ai un enfant.

Gare de Versailles-Rive-Droite 04

    

La pression au travail est donc importante. Le train de 8h30 étant très souvent supprimé au départ de Versailles Rive Droite, j'ai dû négocier avec la famille en garde partagée et la nounou qu'elle commence désormais systématiquement 15 minutes plus tôt pour que j'aie une chance d'attraper le train de 8h19.

Comme je ne peux pas rentrer plus tôt le soir, nous lui payons donc désormais tous les jours 30 minutes d'heures supplémentaires minimum, ce qui a bien sûr un impact financier à la fin du mois.


A cela s'ajoutent les aléas des trains qui augmentent la quantité d'heures supplémentaires dès que j'ai un retard. Je précise que mon bébé de 4 mois reste 11h30 par jour avec la nounou (normalement 8h30-18h30 mais du fait des aléas des trains, il fait en réalité 8h15-18h45 minimum). Je ne peux pas partir plus tôt du travail car j'arrive déjà à 9h30 et repars à 17h30.

 

 Tous les matins, je cours pour amener mon fils chez la nounou à 8h15. Quand j'arrive à la gare, j'apprends souvent que le train de 8h30 est supprimé.


Ce quart d'heure de temps avec mon fils est précieux. Je suis résignée, certes, mais toujours déçue que mes efforts d'être à l'heure soient sabotés pour des raisons jamais expliquées et quand bien même le seraient-elles, cela arrive beaucoup trop souvent pour que ce soit acceptable.

 

 Le soir rebelote, mon horaire d'arrivée est aléatoire et je dois toujours jouer de la patience de ma nounou, qui a elle-même un enfant. Heureusement que nous la payons bien heures supplémentaires et qu'elle est compréhensive, dépendant elle-même de la ligne L pour se rendre chez elle à Ville d'Avray.

 

Ces difficultés réelles et quotidiennes me motivent chaque jour à chercher un autre travail.

 320px-Gare de Versailles-Rive-Droite 07

Comme je viens de déménager en Ile de France pour me rapprocher de mon travail, je pense que la prochaine fois que nous déménagerons, ce sera pour quitter la France. Je n'ai pas d'opportunités dans mon secteur en province, et la pénibilité des transports en Ile de France globalement nous motive à partir.

J'ai déjà vécu en Angleterre où les transports en commun n'étaient pas plus pénibles au quotidien et où le sens du service, plus fort, rendait les aléas plus supportables. Par ailleurs, des retards conséquents et réguliers étaient pris en compte dans un remboursement partiel de l'abonnement.

 

Je travaille pour une société qui fournit la gamme complète de matériel nécessaire au transport ferroviaire. Je ne suis pas ici pour faire de la publicité, mais seulement mentionner que de nombreuses capitales de pays soit "développés" soit "en développement" disposent d'équipement beaucoup plus récents et bénéficiant d'un entretien cohérent afin d'assurer la permanence du service, sur des lignes qui sont pourtant déjà saturées (métros de Londres, Pékin, Shanghai, Singapour, etc.).

 

Pour moi le problème n'est pas la qualité de l'équipement mais bien la qualité de l'investissement. Il me semble que la vétusté des équipements est une cause importante de la défaillance généralisée du service rendu sur la ligne L. Le personnel pourrait également être étoffé.

A ceux qui opposeront une hausse des tarifs, je répondrai qu'une bonne gestion peut atténuer largement une hausse tarifaire et que la grande majorité des passagers utilisant ces transports pour se rendre à son travail, serait bien prête à payer plus cher un service de qualité, d'autant plus que la plupart sont subventionnés par leur employeur à hauteur d'au moins 50%.

 

Mes souhaits en 3 points sont :

 

1 - Un plan d'investissement d'urgence et global pour une modernisation des infrastructures de la ligne L (signalisation, matériel roulant, voies ferrées, équipements électromécaniques, façades de quai) et un plan d'investissement pour un entretien régulier et permanent des infrastructures de la ligne L.

 

2 - Des trains sans correspondance Versailles Rive-Droite - Bécon Les Bruyères aller et retour aux heures de pointe.

 

3 - Un plan d'embauche de personnel qualifié pour étoffer les équipes déjà en place, notamment au niveau de la propreté et l'entretien des gares qui est insuffisant.

1 Vote(s) restant(s)
6

Et vous qu'en pensez vous ?

Vous vous reconnaissez totalement dans le témoignage de Virginie
45
Vous vous reconnaissez partiellement dans le témoignage de Virginie
3