Témoignages d'usagers de la Ligne L

de Carole de la gare de Clichy-Levallois

Carolelevallois

 

Je pars de la gare de Clichy-Levallois tous les matins pour me rendre sur mon lieu de travail, à Puteaux (gare de Puteaux ou la Défense) pour 7h30.

Je prends un 1er train à Clichy, à 7h02 à destination de Bécon les Bruyères d’où j’en prends un second à 7h12 (Direction St Cloud) jusqu’à Puteaux.
Si le 1er train n’arrive pas, je monte dans un autre train direction St Lazare d’où je peux attraper un direct pour la Défense.

Je peux aussi rester dans le 1er train, aller jusqu’à Nanterre Université et attraper le RER A jusqu’à la Défense ou bien descendre à la Garenne Colombes puis monter dans le tramway T2 (5 mn de marche) jusqu’à Puteaux.
Ces deux dernières solutions sont pour les jours de « grosse galère » car elles représentent un allongement conséquent de mon temps de trajet.
Ce qui est gênant c’est que je ne sais jamais, quand j’arrive à Bécon, si le train pour St Cloud est supprimé ou pas.
C’est un peu compliqué à gérer. Mon temps de trajet habituel oscille entre 35 minutes dans le meilleur des cas et une heure.

L’après midi, le constat est le même mais je n’ai pas de contraintes particulières. Si j’ai un rendez-vous, je pars en avance ; je suis obligée de prendre en compte un retard éventuel.

Je fais ce trajet depuis de nombreuses années, bien que, par le passé, j’ai voyagé à des horaires différents.
Les retards et annulations de train sont vraiment sensibles depuis un an environ.

retard quotidien5

C’est presque devenu un mode fonctionnement. Je peux dire que j’ai régulièrement, deux fois par semaine en moyenne, entre un ¼ d’heure et une demi-heure de retard.

 

Je ne subis pas trop de remarques de la part de mon responsable même si je sens que mes collègues, qui se déplacent tous en voiture, ne sont pas du tout sensibilisés aux problèmes des transports urbains.

 

Cette situation me pénalise dans la mesure où mes retards se répercutent dans mon travail. Nous avons des revues de presse à envoyer très tôt le matin, à des heures précises.

 

Je dirais que cela désorganise le travail de l’équipe. Je risque aussi d’avoir la réputation de quelqu’un « toujours en retard » ce qui ne correspond pas du tout à la réalité de la situation.

 

 

Ces problèmes de train génèrent du stress au quotidien, de la fatigue, de la contrariété, un sentiment de révolte. On se sent méprisé.


A vrai dire, quand j’arrive le matin sur le quai, je ne sais jamais si mon train va passer ou non…

interrogation2

Et attendre une demi-heure sur un quai à 7h du matin en hiver n’est pas la meilleure manière de débuter sa journée de travail !


Pour 84,10 euros par mois, le service est franchement médiocre. A l’heure où je me déplace, je ne rencontre pas de problèmes de sécurité sur les quais.

Il serait souhaitable de mettre en place des omnibus sur cette ligne, deux ou trois par heure, cela satisferait beaucoup de monde .


Je tiens à dire qu’il y a aussi des problèmes sur les directs St Lazare – La Défense. Cet été, je suis passée souvent par cet itinéraire et il y a pas mal de retards et d’annulations.

 

J’envisage de déménager en partie à cause de ce stress quotidien. Je passe beaucoup trop de temps dans les transports alors que mon domicile et mon lieu de travail ne sont pas très éloignés.

1 Vote(s) restant(s)
11

Et vous qu'en pensez vous ?

Vous vous reconnaissez totalement dans le témoignage de Carole ?
20
Vous vous reconnaissez partiellement dans le témoignage de Carole ?
2