La SNCF communique sur la Ligne L

La SNCF communique sur les nouvelles grilles horaires de la Ligne L.

 Ce face-à-face est à l’image de la co-construction que nous avons menée avec la SNCF et le STIF pour définir cette nouvelle grille.   !

Merci à Marcel-Dominique pour son témoignage dans lequel beaucoup d’usagers s’identifieront. 

Vivement le 15 décembre ! 

Loading the player...

Nous demandons un complément d’études pour la desserte du Val d'Or.

Nouvelles dessertes des lignes L Sud et U  :
 
Nous demandons un complément d’études pour la desserte du Val d'Or.
carton-rouge-valdorFB
 
A destination :
Direction générale Transilien, Direction Transilien Saint Lazare
Direction de l'exploitationSTIF
 
Copie :
M. le Maire de Saint Cloud Eric Berdoati
M. le Maire de Suresnes Christian Dupuy
M. le Député-maire de Rueil Patrick Ollier,
M. le Vice-Président du STIF et Vice Président de la région IDF Pierre Serne
 
                                                             Lignes L et U du Transilien, le 28 février 2015

Madame, Monsieur,

Nous avons accueilli positivement le vote du Conseil du STIF du 11 février 2015 qui acte de la mise en oeuvre de la nouvelle grille de desserte pour la ligne L Sud. La phase de concertation, qui s'est étendue de mars à septembre, a permis de construire ensemble un plan de transport qui permet plusieurs avancées majeures pour les usagers des lignes L et U. Cette concertation a permis une réelle co construction entre tous les acteurs, qu’ils soient experts techniques, élus locaux de nombreuses communes de la ligne ou représentants d’usagers. Ainsi de nombreux aspects de la nouvelle grille ont pu être construits ensemble grâce aux interventions ou propositions des services techniques ou élus des villes traversées par la ligne L ou de l’association d’usagers représentée à chaque point d’étape par plusieurs référents représentant différentes branches de la ligne.

Cependant, durant les réunions de concertations menées par la SNCF et pendant le comité d’ore organisé par le STIF, l’Association a indiqué à plusieurs reprises, notamment par les interventions d’Alexia Dufaux, référente de l’association pour les gares du Val d’Or et de Saint Cloud, que la desserte de la gare du Val d’Or n’était pas appropriée et serait mal acceptée par les usagers car elle conduit à supprimer certains trajets directs banlieue à banlieue et dégrade les impacts des situations perturbées pour les usagers de cette gare. La desserte actuelle du Val d’Or est chaotique. Dès octobre 2014, nous vous avions notamment demandé qu’un traitement spécique des situations perturbées dans cette gare (2500 usagers un jour ouvrable) soit déni , surtout en heure de pointe.

Nous pouvons vous conrmer sur le terrain que la nouvelle de la suppression des arrêts de la ligne U au prochain service ne passe pas bien du tout auprès des usagers, comme nous en avions fait part. Au-delà de la suppression dommageable de certaines relations directes banlieue à banlieue vers les Yvelines, il est important de mentionner que les usagers du Val d’Or subissent au quotidien une situation en heure de pointe très perturbée, plus encore que dans les autres gares de la ligne L Sud :

-En attestent les statistiques de ponctualité très mauvaises du site maponctualite.transilien.com sur les trajets Val d’Or —> Saint Lazare dont vous trouverez un extrait en annexe. Sur la période étudiée, seul x% des trajets se sont fait « à heure ».

-Le Val d’Or est est la dernière gare desservie par les trains omnibus avant qu’ils n’arrivent au terminus de Saint Cloud. Elle cumule donc plus d’irrégularité qu’ailleurs car elle subit à la fois les trains omnibus supprimés (qui sont encore très fréquents, mais dont l’effet à Asnières, Bécon, Courbevoie est notablement réduit depuis l’arrêt des trains directs en remplacement) et les trains omnibus retardés qui sont très souvent limités sur la voie centrale de Suresnes Mont Valérien, pour repartir sans trop de retard dans l’autre sens et squeezent ainsi Le Val d’Or à l’aller et au retour.

-En conséquence, pour les usagers du Val d’Or qui, en majorité se rendent à La Défense ou à Saint Lazare, la ligne U, dont les suppressions en pointe sont quand même bien moins récurrentes, fait très fréquemment ofce de roue de secours essentielle, alors même qu’elle ne dessert pas plus de stations dans cette direction. Au-delà de l’aspect mathématique de l’évolution des dessertes, la perception des usagers du Val d’Or qu’on leur supprime la U qui marche pas trop mal car la L va mieux les desservir et mieux marcher. Vu les années de galère qu’ils ont subi et la lourde perte de conance qui en découle, il est normal qu’ils n’acceptent pas ce changement.

Aussi, tenant profondément à ce que la nouvelle grille horaire validée par le STIF le 11 février 2015 satisfasse pleinement le plus grand nombre d’usagers, nous vous demandons d’étudier toute mesure permettant d’améliorer la situation des usagers de cette gare sur le territoire de la ville de Saint Cloud et notamment par ordre de priorité :

1. Réétudier les conséquences d’un arrêt au Val d’Or de toutes les missions de la ligne U

Les temps de trajet prévus pour les trains de la ligne U entre Saint Cloud et La Défense semblent équivalents ou très proches sur la grille de desserte actuelle et sur la nouvelle grille, alors même qu’il y a un arrêt de moins sur la nouvelle grille. Nous souhaiterions que la SNCF analyse de nouveaux les conséquences d’un arrêt de l’ensemble des missions de la ligne U au Val d’Or.

Si cette demande était réalisée, cela permettrait de résoudre l’ensemble des points négatifs soulevés sur le Val d’Or, dont les usagers :

-retrouveraient un lien direct avec Versailles Chantiers et St Quentin en Yvelines (400 à 500 usagers ) et avec Suresnes Mont Valérien

-bénécieraient de nombreuses fréquences vers La Défense (10 par heure), comme Suresnes et Puteaux.

2. Etudier l’arrêt de certaines missions de la ligne U au Val d’Or (une sur deux en pointe)

Si la SNCF conrmait l’incapacité technique d’arrêter tous les trains de la ligne U, nous demandons que soit étudiée la faisabilité que certains trains de la U la desservent. Le nouveau plan de transport d’heure de pointe fonctionne sur une récurrence à la demie heure, pour faire circuler les trains de la U avec une fréquence de 15 min et ceux de la L avec une fréquence de quasi 10 minutes par branche. Ainsi, il est possible qu’arrêter un train sur deux ne remette pas en cause les normes de robustesse de la nouvelle grille. La légère complexité des dessertes de la ligne U avec alternance de trains qui sautent ou desservent le Val d’Or est préférable à un shunt systématique de la gare.

Si cette demande était réalisée, cela permettrait de résoudre la grande majorité des points négatifs soulevés sur le Val d’Or, dont les utilisateurs :

-retrouveraient un lien direct avec Versailles Chantiers et St Quentin en Yvelines (400 à 500 usagers) et avec Suresnes Mont Valérien, même si moins fréquent qu’actuellement

-bénécieraient de fréquences inchangées vers La Défense (8 par heure), comme actuellement.

3. Etudier l’arrêt du direct suivant quand un train desservant le Val d’Or est supprimé

Si les deux demandes ci-dessus ne pouvaient être concrétisées, nous vous demandons de mettre en place une gestion de situation perturbée systématique pour les gares du Val d’Or et de Courbevoie an que le train « Versailles » direct suivant remplace le train « St Nom » supprimé en desservant les gares du Val d’Or et de Courbevoie. Ces deux gares sont spéciquement choisies car, à la différence des autres gares du tronc commun, elles ne bénécient pas de dessertes alternatives des gares de La Défense ou de Saint Lazare par les lignes U et L Nord. Cette demande porte à la fois sur les heures de pointe (vers Paris le matin et depuis Paris le soir surtout) et les heures creuses.

Si le Val d’Or ne bénéciait pas de cette mesure, le train suivant pour Saint Nom arriverait 10 minutes après bondé car il aurait emporté les usagers de deux trains d’heure de pointe sur les gares de Saint Nom à Garches. La priorité numéro 1 de l’association c’est la sécurité des usagers et d’éviter à tout prix des trains tellement bondés que les usagers ne peuvent monter et restent à quai.

Si cette demande était réalisée, cela permettrait de résoudre les points négatifs pour une grande majorité d’usagers sur le Val d’Or qui :

-bénécieraient de fréquences stabilisées vers La Défense et Paris, permettant une régularité meilleure qu’actuellement.

-mais ne retrouveraient pas un lien direct avec Versailles Chantiers et St Quentin en Yvelines (400 à 500 usagers), ni un lien direct avec Suresnes Mont Valérien.

4. Remplacer la desserte de Suresnes par celle du Val d’Or pour 1 mission/2 de la ligne U

C’est une éventuelle quatrième piste, que nous souhaitons soumettre à l’ensemble des parties prenantes même si elle ne recueille pas forcément notre assentiment complet car elle revient à « déshabiller Paul pour habiller Jacques ». Il s’agirait de remplacer la desserte de Suresnes par la desserte du Val d’Or pour un train sur deux de la ligne U en heure de pointe. Cela permet d’afcher pour les deux gares une relation directe avec les Yvelines toutes les demies heures. Cela offre ainsi plus de relations banlieue à banlieue en heure de pointe. 

Vous trouverez en annexe :

-l’évolution des dessertes directes en gare du Val d’Or

-les déplorables statistiques détaillées de régularité dans cette gare ces dernières semaines.

Nous tenons à ce que l’esprit constructif qui a permis les bâtir les nouvelles dessertes des lignes L et U dans l’intérêt général perdure pour corriger la situation des usagers du Val d’Or. Nous comptons sur votre engagement.

Dans l’attente de votre retour sur ces demandes, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Arnaud Bertrand Président de l’association « Plus de trains pour la Défense »

Alexia Dufaux Référent de l’association pour Saint Cloud et Le Val d’Or

Association d’usagers des lignes L et U « Plus de trains pour la Défense ». www.plusdetrains.fr

Annexe 1. Statistiques de ponctualité en heure de pointe en gare du Val d’Or

Les chiffres sont exécrables. Pour des raisons que nous objectivons dans le courrier, les difcultés lourdes de la ligne L sont exacerbées par la mécanique de desserte actuelle pour les usagers du Val d’Or. Les statistiques vers La Défense, même si elles sont assez mauvaises en absolu, montrent l’apport de la ligne U pour pallier les retards et suppressions de la L actuellement.

Sur le trajet Val d’Or -Saint Lazare, l’objectif de régularité n’est supérieur à 80% que 7 jours sur 19 (nous sommes gentils : l’objectif contractuel SNCF STIF de régularité moyenne est de 94%, et la moitié de la période est en période de vacances scolaires, les stats sont désastreuses hors vacances). Sur le trajet Val d’Or - La Défense, l’objectif de régularité n’est supérieur à 80% que 10 jours sur 19, mais les mauvais jours, on observe l’apport signicatif de la ligne U, qui vient remplacer la L défaillante.

 

 
 
tab1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Annexe 2. Évolution de la desserte du Val d’Or service actuel / nouveau service

 La gare du Val d’Or est utilisée chaque jour ouvrable par environ 2500 usagers. D’après les stats SNCF, 1500 utilisent la ligne L, 1000 la ligne U. Ceci est à comparer avec près de 150000 voyages effectués chaque jour sur la ligne L Sud et 55000 sur la ligne U.

Evolution des relations directes :

-Gares qui seront toujours reliées directement au Val d’Or : Saint Cloud, Puteaux, La Défense, Courbevoie, Bécon, Saint Lazare. Environ 80% des usagers du Val d’Or conserveront un trajet direct au départ du Val d’Or.

-Gares qui ne seront plus reliées directement au Val d’Or : Suresnes, Versailles Chantiers, Saint Cyr, Saint Quentin en Yvelines, Trappes, La Verrière. De l’ordre de 400 à 500 personnes montent au Val d’Or pour aller vers une gare de la ligne U. Un nombre assez marginal d’usagers va de Suresnes au Val d’Or, notamment car il existe de nombreux transports alternatifs, irriguant généralement mieux ces deux zones proches.

-Gares qui seront désormais reliées directement au Val d’Or : Garches, Vaucresson, La Celle Saint Cloud, Bougival, Louveciennes, Marly le Roi, L’Etang la Ville, Saint Nom la Bretèche.

 

Focus sur l’évolution des relations entre le Val d’Or et les deux principales gares de La Défense et de Saint Lazare

* Le temps d’attente moyen à quai est calculé en supposant que l’usager ne connait pas les horaires

** Le temps de transport moyen somme le temps d’attente et le temps de transport moyen.

 

Val d’Or - St Lazare

Service actuel

Nouveau service

Evolution

Nombre de dessertes directes par heure

4

6

+2

Temps d’attente moyen*

7 min 30

5 min

- 2 minutes

Temps de trajet moyen

19 min

20 min

+ 1 minute

Temps de transport moyen**

26 min 30

25 min

- 1 minute

 

Service actuel

Nouveau service

Evolution

8

6

-2

4 min 30

5 min

+ 30 secondes

7 min

7 min

inchangé

11 min 30

12 min

+ 30 secondes

Charge des trains en heure de pointe : Le Val d’Or sera désormais desservi par les trains de la branche Saint Nom, qui sont en moyenne moins remplis que ceux de la branche Versailles quand ils arrivent au Val d’Or (25% de charge d’usagers en moins sur cette branche en heure de pointe). Alors que les trains PELA qui desservent aujourd’hui le Val d’Or viennent de Versailles RD et sont souvent très remplis.

Horaires de la grille actuelle, durant le pic de pointe du matin

 

Nouvelle grille horaire, durant le même pic de pointe

 

DEFI

PELA

DEFI

PELA

DEFI

POBE

DEFI

POBE

8:10

8:19

8:25

8:34

8:40

8:51

8:54

9:06

8:17

8:26

8:32

8:41

8:47

8:58

9:02

9:13

 

8:37

 

8:52

 

9:11

 

9:26

 

Le Val d'Or

8:07

8:17

8:29

8:37

8:47

8:59

9:07

La Défense

8:14

8:24

8:36

8:44

8:54

9:06

9:14

Saint Lazare

8:27

8:37

8:48

8:57

9:07

9:18

9:27