Les associations d'usagers s'unissent pour demander à La RATP et la SNCF une gestion enfin unifiée du RER A

 

Les associations d'usagers unies pour demander une gestion unifiée du RER A

Lettre ouverte des associations Fnaut IDF, CADEB et Plus de Trains à Mme Elisabeth Borne, Présidente Directrice Générale de la RATP et à  M. Guillaume Pépy, Président Directeur Général de SNCF Mobilités   

Copie : 

Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France

Stéphane Beaudet, Vice-Président de la région Ile-de-France en charge des Transports

Jean-François Carenco, Préfet de la région Ile-de-France

Ile-de-France, le 15 février 2017

Objet : Lexploitation unifiée du RER A est essentielle pour réduire les retards et perturbations subis par les usagers

Madame la Présidente Directrice Générale,

Monsieur le Président Directeur Général,

Les usagers du RER A souffrent de retards et de suppressions chroniques de trains, qui affectent très fortement leur vie quotidienne. Les investissements significatifs menés depuis 5 ans pour moderniser les matériels roulants ont permis de réduire la surcharge des trains en situation normale mais nont permis aucune amélioration sur le front des retards et des suppressions. Les retards évoluent à des niveaux records sur les branches de banlieue, notamment sur celles de Cergy et Poissy : 27% des trajets sont retardés de plus de 5 minutes daprès le STIF (moyenne heures de pointe et heures creuses), nombre de ces retards étant très significativement supérieurs à 5 minutes.

La refonte de loffre du RER A et de la ligne L Nord devrait permettre daméliorer la régularité des trajets quotidiens dans une ampleur qui reste à confirmer : on part de si bas… Ce compromis aboutit cependant à une réduction jamais vue de la capacité offerte en heure de pointe : il ne vous sera pas facile dexpliquer aux usagers quils voyageront mieux avec moins de trains alors quils subissent si souvent des trains bondés et subiront toujours demain quantité de retards et de suppressions non réglés par cette refonte.

Pour que la modernisation essentielle du RER A ne fasse porter tout leffort sur lusager, il est indispensable de laccompagner de réorganisations claires de la gestion de cette ligne, la plus chargée de toute lEurope, mais qui repose encore sur des organisations héritées de son ouverture dans les années 70 et 80, et désormais plus du tout adaptée aux flux de voyageurs de 2017. Plus dun million dusagers quotidiens attendent ces mesures

Nous demandons que trois chantiers organisationnels (donc relativement peu coûteux) soient actés et mis en oeuvre dès que possible :

• la mise en place dun commandement unique du RER A et de la ligne L Nord, à limage de ce qui a été mené sur le RER B depuis 3 ans. On ne peut pas gérer un tel système avec deux pilotes délocalisés, qui se parlent trop peu. La double gestion actuelle a des conséquences lourdes sur le traitement des situations perturbées : de nombreux opérateurs dans vos entreprises nous expliquent quils ne peuvent prendre les bonnes décisions de gestion de situation perturbée car ils sont aveugles sur les circulations et enjeux sur le réseau de lautre opérateur. Le commandement unifié que nous appelons de nos voeux devra améliorer le RER A sans détériorer la ligne L Nord, déjà peu fiable.
• la suppression du changement de conducteur à Nanterre Préfecture. Véritable serpent de mer, sa suppression a été demandée par le Président de la République en décembre 2011 lors de linauguration des rames MI09. Six ans plus tard, rien na bougé, alors que linterconnexion du RER B a été supprimée avec succès il y a désormais près de 9 ans et que tant dusagers et d’élus locaux la réclament depuis si longtemps. La relève de conducteurs affecte les conditions de trajet de tous les usagers (car elle accélère la propagation des perturbations) et pénalise avant tout les usagers des branches Cergy et Poissy, qui subissent les plus gros retards et seront de moindres bénéficiaires de la refonte. Elle est devenue, pour tant dusagers, un marqueur de votre incapacité à vous réorganiser et vous coordonner pour améliorer nos conditions de transports. Les conducteurs RATP et SNCF que nous avons rencontrés ne sont pas opposéà conduire sur le réseau de lautre, ils demandent légitimement à être bien formés et y voient une opportunité. Nous savons que cette réforme nécessite un chantier de réorganisation interne et de formation , qui pourra sappuyer sur le retour dexpérience du RER B. Nous comprenons que la mise en oeuvre ne puisse être immédiate : le principe doit être acté maintenant pour une mise en oeuvre dici 2 ans.
• la centralisation de linformation voyageurs sur lensemble RER A et ligne L Nord, quil sagisse des informations données à quai, dans les trains ou via les applications smartphone et site internet. Lappli RER A doit être utilisable sur lensemble du réseau : depuis son lancement il y a 18 mois, elle ne fonctionne pas sur les branches Poissy et Cergy. Encore un symbole dune gestion en silo entre vos deux entreprises. Les agents à quai et les conducteurs doivent bénéficier dune information sur les conditions de circulation sur toute la ligne. Sil est possible de comprendre quon ne rénove pas les infrastructures en peu de temps, les usagers ne comprennent pas que linformation voyageurs soit à ce point défaillante et ne puisse pas être améliorée dans un délai court.

Enfin, nous alertons M. Jean-François Carenco, préfet de la région Ile-de-France, sur les nombreuses situations dinsécurité que crée la gestion actuelle du RER A : 

• labsence de commandement unique augmente les retards et suppressions qui induisent des trains encore plus bondés, des quais débordant de monde, donc plus de malaises et de risques daccident grave ;
• la relève de conducteur crée des mouvements de foule sur le quai de Nanterre Préfecture vers Paris : de nombreux usagers venant de Cergy et Poissy courent vers le train en provenance de Saint Germain sur lautre voie et retiennent les portes. La refonte horaire va multiplier par plus de deux loccurence de ces situations dangereuses;
• linformation voyageurs non coordonnée conduit les usagers à ne pas prendre les bons itinéraires de délestage et contribue à la saturation du réseau, augmentant les malaises et les risques daccident.

Nous vous prions de croire, Madame la Présidente Directrice Générale, Monsieur le Président Directeur Général, à l'assurance de nos salutations distinguées.

Paulette MENGUYPrésidente  de lassociation CADEB

Marc PELISSIERPrésident de lAUT - Fnaut Ile de France

Arnaud BERTRANDPrésident de lassociation Plus de Trains

Association CADEBAUT- Fnaut IDFAssociation Plus de Trains

www.cadeb.orgwww.aut-idf.orgwww.plusdetrains.fr

cadeb78@wanadoo.fraut@aut-idf.orgcontact@plusdetrains.fr

Lancement de la grande pétition des usagers du RER A et de la ligne L nord

Le 15 mars 2017, les élus du Conseil du STIF se prononceront sur le plan de refonte d'offre du RER A et de la ligne L Nord. Avec de nombreux élus locaux et d'autres associations d'usagers, Plus de Trains a participé à tous les groupes de travail et a fait amender le projet sur plusieurs aspects clés. La refonte proposée devrait permettre de réduire un certain nombre de retards même si c'est au prix d'une réduction des fréquences depuis certaines gares (1 train toutes les 12 minutes au lieu de 10 matin et soir...). Vu l'état déplorable de ces deux lignes, ne rien faire n'est pas une solution et tout doit être mené pour redresser au plus vite des lignes en situation de crise depuis trop longtemps.
 
Cependant, il n'est pas question que seul l'usager fasse des efforts, en acceptant notamment pour certaines gares une réduction du nombre de trains aux heures les plus chargées. Il est indispensable que la RATP et à la SNCF contribuent elles aussi et notamment acceptent enfin de travailler vraiment ensemble pour exploiter le RER A, tant pour le commmandement de la ligne, pour la suppression de l'interconnexion que pour l'info voyageurs. De même, le STIF et la Région doivent accélérer les investissements, pour faire sauter les zones de bouchon qui subsistent et pour améliorer durablement la ligne dès que possible.
 
Cela fait des mois que nous répétons, avec l'appui de plusieurs élus des branches Cergy et Poissy et de la ligne L Nord, que ces mesures complémentaires sont indispensables. La RATP, la SNCF et la STIF font la sourde oreille. Il est donc temps de passer à l'action. Nous en appelons donc aux usagers du RER A et de la ligne L Nord.
 
Nous demandons à chacun de vous et à vos proches de signer cette pétition et de la relayer autour de vous :
 
La mobilisation de chacun est essentielle : votre soutien va nous permettre de peser auprès des décideurs et d'obtenir les avancées indispensables à une réelle amélioration du RER A et de la ligne L Nord.
 
Arnaud, Carol, Cyril, Isabelle, Philippe, Yannick, Ghizlaine, et toute l'association "Plus de trains"
 
PdT TractImage RerA
Cliquez sur le tract pour l'ouvrir en grand et ensuite pouvoir le sauvegarder ou l'imprimer !
 

login